Pros du rangement: un secteur en croissance

By mattia benini 3 mois ago
13 Août 2017 – Par Camille Andres, Ils se désignent comme des organisateurs professionnels et sont spécialisés dans le tri, l’organisation, le rangement. Rencontre avec des experts d’un nouveau genre, aujourd’hui très demandés.

Comment désengorger sa maison, des livres aux objets sentimentaux, des vêtements aux documents administratifs? A la rentrée, Eliette & Marieke Staub, à la tête de Clarity Home Détox, proposeront en plus de sessions privées une série d’ateliers à Genève, Lausanne et Vevey pour organiser sa maison et s’assurer d’un rangement durable.

Le secteur a le vent en poupe, boosté notamment par la désormais célèbre méthode KonMari, du nom de Marie Kondo, essayiste japonaise, auteure, en 2011 d’une véritable bible dans le domaineLa magie du rangement, vendu depuis à près de 2,5 millions d’exemplaires dans le monde.

Un secteur qui se structure

Le succès est tel qu’une association de professionnels spécialistes de l’organisation s’est créée en Suisse, à l’été 2016, l’Association suisse des organisateurs professionnels, ou Swiss-APO. «Nous sommes aujourd’hui 20 membres, qui respectent un code éthique strict et un guide de pratiques», souligne sa vice-présidente Virginie Dor, consciente qu’aujourd’hui, il est «compliqué» de trouver des critères pour juger du professionnalisme d’un organisateur. «En Europe, il n’existe pas de formation standard», regrette cette experte, qui a exercé aux Etats-Unis durant six ans: «là-bas, la pratique est répandue depuis une bonne trentaine d’année», explique la jeune femme, qui a lancé son entreprise, Space of mine, entre Genève et Lausanne en 2014.

Cependant, quelques bonnes pratiques sont indispensables pour exercer ce métier, à commencer par la confidentialité. «Beaucoup de clients ne veulent pas que l’on sache qu’ils ont fait appel à nous», remarque la professionnelle. Par ailleurs elle souligne qu’il est important «de ne pas juger, de ne pas forcer la main aux clients, mais de les aider à trouver leur propre système de rangement, être à l’écoute de leur besoin». Diplômée en psychologie, Virginie Dor remarque remarque combien cela peut être utile pour travailler avec des personnes «dans la désorganisation chronique, ou bien super maniaques, voire atteintes de syollogonamie, cette tendance à l’accumulation compulsive». Si le professionnel du rangement n’est pas là pour traiter, il est une aide précieuse pour accompagner ces symptômes.

Clients type: femmes mariées et expatrié

Aujourd’hui, le client type de ces pros du rangement est «avant tout une femme, souvent mariée avec enfants», note Virginie Dor. Expatriés ou retraités font aussi appel à ses services. Le besoin de rangement peut être dû à une défi structurel ou situationnel: déménagement dans un espace plus petit ou l’arrivée d’un enfant, par exemple; ou a un problème plus permanent et historique. Les tarifs varient selon les cantons mais se situent en général de «60 à 120 CHF de l’heure», note l’experte. Une session de rangement dure au minimum trois heures.

Autre option: le rangement est aussi demandé aux femmes de ménage. «Tri et rangement vont de pair avec le ménage, on nous le demande parfois. Ce matin une cliente m’a demandé 10h de ménage dont 8 de rangement, mais au total cela constitue peut-être 1% de nos commandes», remarque Andreas Schollin-Borg, fondateur de Batmaid.ch, service online de nettoyage. Ce dernier remarque que le rangement est éminemment personnel. Mais il reconnaît aussi que les professionnelles du nettoyage ont un œil aguerri, qui leur confère une expertise dans certains domaines. «Les femmes de ménage voient tellement de chambres ou de cuisine, qu’elles peuvent répliquer ce qu’elles y ont vu de mieux». Le rangement n’a pas fini de faire des émules.

Source : bilan.ch

Categories:
  Press, Press
this post was shared 0 times
 000